Science ou pseudo-science?

par Stéphane Durand

Quelle est la différence entre les spéculations de la physique sur les voyages temporels et les affirmations des pseudo-sciences comme l’astrologie, la numérologie, la télépathie, la clairvoyance, etc ?

C’est une très bonne question… à laquelle nous allons répondre. Mais tout d’abord, une petite comparaison entre les deux disciplines :

La science :

  • elle évolue depuis 2000 ans, se corrige, se raffine, apprend de ses erreurs, etc.
  • beaucoup de théories scientifiques se sont avérées fausses et ont été abandonnées, celles qui restent ont été confirmées de multiples façons par des équipes indépendantes sur plusieurs continents.
  • souvent des théories différentes ont été en compétition pour expliquer certains phénomènes; après de multiples analyses expérimentales, l’une s’est révélée plus juste et les autres ont été abandonnées.
  • les scientifiques font des erreurs et se corrigent. Par exemple, Einstein a fait beaucoup de découvertes cruciales, mais il a fait aussi des erreurs notoires (sur l’expansion de l’univers, les trous noirs, la physique quantique, etc).
  • très souvent des scientifiques ont découvert des théories qui allaient contre leurs convictions, et ont été forcés de changer leur point de vue par la suite.
  • la technologie utilise les théories scientifiques pour en faire des choses qui fonctionnent (avion, fusée, sonde spatiale téléguidée, radio, télévision, four micro-onde, lecteur CD, laser, iPod, iPhone, Wi-fi, ordinateur, internet, GPS, imagerie par résonance magnétique, téléportation quantique, etc) et dont tout le monde peut profiter. Que vous croyiez ou non au ralentissement du temps, que vous compreniez ou non la théorie de la relativité, votre GPS fonctionne quand même (en utilisant le ralentissement du temps!). Que vous acceptiez ou non les bizarreries de la physique quantique, que vous maîtrisiez ou non cette théorie, l’image par résonance magnétique de votre cerveau pourra vous révéler une tumeur.

Les pseudo-sciences :

  • elles n’ont pas évolué d’une miette depuis des millénaires.
  • aucune n’a jamais été fausse, abandonnée, raffinée ou améliorée; elles étaient toutes parfaites dès le départ au moment de leur découverte.
  • ceux qui prônent les pseudo-sciences affirment beaucoup de choses mais ne démontrent jamais leurs affirmations. La preuve ? Voici, et c’est surement l’argument le plus fort contre les pseudo-sciences :

Depuis 10 ans, une fondation américaine et une fondation québécoise offrent un prix d’un million de dollars à quiconque viendrait démontrer qu’il possède des pouvoirs paranormaux inexplicables par la science (dons, connaissances, etc). Plusieurs se sont essayés, personne n’a jamais réussi.1

En particulier, jamais une des personnalités québécoises connues pratiquant une pseudo-science dans les médias ne s’est présentée à ce défi. On pourrait répondre qu’ils n’ont pas besoin de cet argent pour vivre? Pourquoi alors ne le prendraient-ils pas pour offrir leurs consultations gratuitement. On pourrait peut-être rétorquer qu’il faut que les gens paient pour se sentir impliqués dans le processus de la consultation ou pour être “réceptifs”. Mais pourquoi alors ne pas prendre le prix et le donner à une œuvre de charité? De plus, en gagnant simplement le défi (en acceptant ou non l’argent), cela donnerait tellement de crédit à leur discipline !

Attention, je ne dis pas, par exemple, que la télépathie est impossible. Je dis que personne n’a jamais réussi à démontrer dans des conditions sous contrôle qu’il possédait des pouvoirs télépathiques (en particulier, dans le contexte du prix d’un million de dollars). Pourtant, d’une certaine façon, la télépathie est beaucoup plus “acceptable” que la physique des voyages dans le passé, car, contrairement à ces derniers, elle ne conduit à aucune contradiction ou paradoxe potentiel !!  D’ailleurs, on en fait presque en laboratoire maintenant : à l’aide de sondes, on peut lire dans les pensées (humaines) et induire des pensées (dans les souris), et ce n’est que le début. Très bientôt, une forme de télépathie “technologique” sera réalisée scientifiquement. (Mise à jour février 2013: une première télépathie entre rats a été réussie!)

Vous voyez, d’une certaine façon, la télépathie des pseudo-scientifiques est plus acceptable scientifiquement que les voyages dans le passé : elle semble moins extravagante, ne demande pas que le passé existe encore et, surtout, ne conduit à aucune incohérence potentielle. Pourtant, nous avons une théorie mathématique rigoureuse des voyages temporels, mais aucune théorie de la télépathie prônée par les pseudo-sciences. (Mais, comme on vient de le dire, il existe une théorie de la télépathie “technologique”.)

Par contre, ce n’est pas du tout la même chose pour la clairvoyance. Cette dernière prétend lire le futur, donc elle suppose que le futur existe déjà. Et par conséquent, elle peut conduire à toutes sortes de contradictions.

De simples illusions :

Finalement, très souvent les pseudo-sciences se révèlent être de simples trucs de magie, d’illusion ou de prestidigitation. En effet, ce sont fréquemment des magiciens professionnels (tel James Randi) qui ont révélé les trucs sous-jacents à ces supposés pouvoirs paranormaux. Voici quelques cas célèbres démasqués:

  • Uri Geller (qui pliait des cuillères de métal par la pensée)
  • La lévitation des yogis bouddhistes (qui utilisent ce truc depuis des siècles)
  • Les guérisseurs Philippins (qui font des opérations à ventre ouvert à mains nues)

Voilà un truc vraiment fabuleux! L’effet visuel de l’illusion aurait pu être encore meilleur si la caméra avait filmé sous un angle différent pour montrer que le yogi ne touchait pas au bâton vertical avec son corps mais seulement avec sa main. Cette idée d’un support qui passe dans la manche du yogi avant de redescendre à un siège est vraiment géniale. En vrai, cette illusion devait être assez spectaculaire! Mais comme n’importe quel tour de magie, une fois qu’on connaît le truc cela semble tellement simple… (Les autres trucages qu’on peut voir sur le web sont moins bons car le yogi touche le bâton vertical avec son corps et la tige ne passe pas dans sa manche.)

Voir ici un vidéo des « vrais » guérisseurs en action! Ou encore ici.
Contrairement au Québec, aux États-Unis plusieurs personnalités connues pratiquant les pseudo-sciences dans les médias se sont présentées au défi du million de dollars. Dans le vidéo ci-dessous, quelqu’un supposé voir l’aura des gens à travers une toile s’est présenté au concours. Lui, ne peut voir l’ombre des gens comme nous au début, il doit donc se fier uniquement aux auras qu’il perçoit. Après son échec, il ne semble pas du tout préoccupé par le fait qu’il a eu l’air fou devant des millions de gens… (des millions, car cela était filmé!).

 

Retour à la science :

Revenons à un des arguments précédents: Albert Einstein, peut-être le plus grand scientifique de tous les temps, s’est trompé de façon cruciale à quelques reprises au cours de sa carrière. Autrement dit, Einstein a fait des découvertes extraordinaires, mais il a aussi fait des erreurs fondamentales. Erreurs qu’il a reconnues après coup, sauf dans un cas, car les expériences concluantes n’ont été réalisées qu’après sa mort. Mais cela montre bien l’objectivité implacable de la science: quel que soit le génie visionnaire en jeu, en science, c’est le couperet objectif et impitoyable de la réalité qui tranche.

Bref, même les plus grands scientifiques peuvent se tromper. Mais ceux qui font de la pseudo-science ne se trompent jamais…

* * *

De plus, pour reprendre un autre des arguments précédents, la science évolue très souvent à l’encontre des convictions des chercheurs eux-mêmes. En effet, plusieurs des grandes découvertes fondamentales de la physique (Big Bang, expansion de l’univers, anti-matière, trou noir, quarks, quanta, etc) ont été faites contre la volonté de leur propre auteur : les physiciens qui ont fait ces découvertes n’y croyaient pas eux-mêmes! Un autre exemple de l’objectivité intransigeante de la science. Pour plus de détails, voir Les équations n’ont pas de préjugés.

 

 


1 Il s’agit de la fondation du magicien américain James Randi et la fondation des Sceptiques du Québec.