Justifications

Bizarre ou incohérent ?

Il faut bien faire la différence entre ce qui semble impossible et ce qui est non-cohérent

par Stéphane Durand

Nous présentons ici quelques éléments pour justifier d’un point de vue scientifique un contenu aussi spéculatif que celui des voyages dans le passé.

  1. Les questions fondamentales de l’univers concernent la nature profonde de l’espace et du temps (autant du point de vue de la relativité que de la physique quantique). La meilleure façon de sonder les limites de notre compréhension de ces concepts est de pousser aux limites les conséquences de nos théories d’aujourd’hui sur l’espace et le temps, pour découvrir si elles font ressortir des problèmes ou des incohérences.
  2. Il faut bien faire la différence entre quelque chose qui semble incompréhensible ou semble impossible, et quelque chose qui est incohérent et qui conduit à des contradictions. Seules les incohérences et les contradictions sont à éliminer. Le test scientifique ultime (juste avant la validation expérimentale, bien sûr) est la cohérence d’une théorie et non pas le fait qu’elle soit en accord ou non avec nos préconceptions et nos idées reçues, qui sont la plupart du temps toujours erronées…
  3. La relativité générale d’Einstein, sur laquelle est basée la physique des trous de vers et des voyages temporels, est une théorie tellement puissante et précise, ainsi que tellement bien vérifiée expérimentalement, qu’il faut prendre au sérieux toutes ses prédictions potentielles, même les plus extravagantes. Bien sûr, cela ne veut pas dire que toutes ces prédictions sont vraies, mais cela signifie qu’elles pourraient être vraies. En fait, toutes les prédictions expérimentales de la relativité générale qui ont pu être vérifiées à ce jour ont confirmé cette théorie; et ce, de façon extraordinairement précise. En voici quelques exemples:
      • corrections de tous les défauts de la théorie de la gravitation de Newton
      • ralentissement du temps par la gravité
      • perte d’énergie des systèmes doubles de pulsars
      • déflexion de la lumière par la gravité (lentilles gravitationnelles)
      • expansion de l’univers
      • trous noirs
      • entraînement de l’espace-temps par la rotation de la Terre (expérience toute récente)

    La précision de la vérification expérimentale de certains de ces phénomènes est d’une partie dans 100 milliards, c’est-à-dire une précision d’un milliardième d’un pourcent. Cela correspond à mesurer la distance Montréal-Paris à la précision de l’épaisseur d’un cheveu !

  4. Il est clair que les concepts d’espace et de temps ne sont pas encore parfaitement compris à leur niveau fondamental. Il est clair, aussi, que la relativité générale a des limites et qu’elle devra être remplacée éventuellement par une théorie encore plus fondamentale. Cela ne veut pas dire que la relativité générale ne sera plus valide (toutes les confirmations précédentes seront toujours valides!), mais qu’elle devra être raffinée, par exemple à un niveau microscopique. Une façon d’atteindre un tel nouveau niveau de compréhension est, comme on l’a dit, de pousser à leur limite les concepts d’espace et de temps (tel que fait dans un contexte de trous de vers avec voyages temporels) pour découvrir des incohérences ou défauts potentiels à notre façon de réfléchir.
  5. Rappelons que beaucoup de choses qui pouvaient sembler impossibles se sont avérées réalisables:
    • ralentissement et contrôle de l’écoulement temps
    • transformation de la matière en énergie pure, et vice versa
    • téléportation au niveau quantique
    • invisibilité (juste un début, mais déjà spectaculaire):

http://theblogjoint.com/2006/07/03/invisibility-cloaks-video

 

ATTENTION, dans cette technique, il s’agit de “camouflage” à l’aide d’une caméra vidéo placée derrière la personne qui filme l’arrière-plan et le projette sur le devant du manteau. La “vraie” invisibilité (c’est-à-dire sans utiliser de caméra) est seulement développée pour l’instant pour de très petits objets et en lumière d’une seule couleur. Mais les progrès avancent très vite !

Où cela va-t-il s’arrêter…